Le blog de Lacath

La Cath au four et au moulin...

21-02-2008

quiche aux blettes

Cela faisait bien des années que je n'avais pas mangé de blettes... J'en avais presque oublié à quoi ça ressemblait... (j'exagère un peu!)

quiche_aux_blettes_01

Seulement voilà, les blettes (ou bettes pour les non-lyonnais), c'est pénible à préparer. C'est long, tous ces fils à tirer... Sauf qu'on peut les couper aux ciseaux, et que cela réduit nettement la corvée d'effilage! Pourquoi ne vous apprend-on pas ça à l'école?

Les blettes, je les cuisinais comme ma grand-mère : je m'épuisais des heures à les peler, les cuisais (côtes et vert) à la cocotte minute, puis je mixais tout dans une sauce blanche, un peu de gruyère et hop, au four à gratiner! Parce que personne à la maison sauf moi n'aimait les blettes, il fallait bien que je continue cette tradition du gratin en sauce blanche, pour cacher leur goût très particulier! Et puis j'ai fini par abandonner : le seul enthousiasme qu'elles déclenchaient était celui de mon Nomamoi et mes fifilles à quitter la table en déclarant "heu... non, ça va, j'ai plus faim..."

Et puis un matin, au marché bio, je vois une jeune maman avec une énorme botte de blettes débordant amplement de son panier. Je m'enhardis à lui demander comment elle va les cuisiner, et elle me répond "à la poêle, avec beaucoup d'oignon et beaucoup d'ail"... et elle continue en spécifiant que toute sa famille les adore comme ça...

Stupeur!

Ça valait le coup d'essayer.
Mais bon, la Cath étant du genre prudent, elle décide quand même de camoufler un peu ses blettes en en faisant une

Quiche aux blettes

quiche_aux_blettes_06

Pour 6 personnes

une pâte feuilletée ou brisée
1 bon kilo de blettes
3 oeufs
de la crème liquide ou du lait ou un mélange des 2 (environ 300ml)
2 oignons doux ou 1 très gros (doux, c'est important)
4 gousses d'ail
2 noix de beurre ou 2 csoupe huile olive
sel, poivre

quiche_aux_blettes_02

On commence par mettre à tremper les blettes dans l'évier, et on sépare le vert du blanc en découpant au couteau le long des côtes. Laisser le vert tremper pendant qu'on prépare les côtes.

Mettre une très grande quantité d'eau salée à bouillir
Pendant ce temps, couper les côtes dans le sens de la longueur en 2 ou en 4, voire plus selon leur largeur. Le but est d'avoir des longues tiges de la largeur approximative de branches de céleri.

quiche_aux_blettes_03

Couper une extrémité de chaque côte en la faisant claquer comme on le ferait pour des asperges vertes, le petit morceau reste accroché à la côte par une fine membrane. Tirer la membrane le long de la côte le plus loin possible. Répéter à l'autre extrémité de la côte, puis retourner la côte et refaire la même chose de l'autre côté.
Couper ensuite au ciseaux en tout petits morceaux (pour que ça cuise plus vite).
Quand l'eau bout, y mettre les morceaux des côtes à bouillir à découvert entre 10 et 20 minutes selon leur taille. Les morceaux doivent être tendres mis encore un peu croquants.

Pendant que les côtes cuisent, égoutter au mieux les feuilles de vert en les secouant entre les mains. Peler et hacher l'oignon et l'ail.
Mettre le beurre (ou l'huile) à chauffer dans une grande sauteuse.
Y faire fondre sans coloration l'oignon et l'ail, ajouter éventuellement une toute petite pincée de sel.
Pendant ce temps, ciseler le vert des blettes en lanières hyper fines, les recouper en travers si elles sont vraiment trop longues. Les ajouter au fur et à mesure dans la sauteuse. Bien mélanger pour enrober de matière grasse et d'oignon et d'ail fondus. Laisser les verts tomber sur feu moyen en mélangeant de temps en temps, il ne doit y avoir aucune coloration.

Quand les côtes sont cuites, les égoutter soigneusement et les ajouter au vert dans la sauteuse, saler, poivrer, mélanger et finir de cuire ensemble, environ 10 minutes.

quiche_aux_blettes_04

Préchauffer le four entre 180°C et 210°C (mon four a un mode tarte à 210°C)

Pendant ce temps, étaler la pâte (si ce n'est pas déjà fait), la placer dans un moule à tarte beurré ou avec une feuille de papier cuisson, piquer le fond à l'aide d'une fourchette et remettre le tout rapidement au frigo.

En même temps, surveiller les blettes qui ne doivent pas brûler ni attacher!
Quand tout est bien tendre mais encore croquant, il ne doit plus rester de liquide au fond de la sauteuse ou le jeter le cas échéant. Goûter et rectifier l'assaisonnement. Laisser refroidir un peu. Repousser les assauts des éventuels enfants affamés qui ne savent pas que ce sont des blettes et qui trouvent cela tellement bon qu'ils demandent à les manger comme ça, sans rien rajouter!

Dans un récipient gradué, casser les 3 oeufs et compléter jusqu'à atteindre 1 1/2 tasse (375ml) avec de la crème ou du lait ou un mélange des 2 : c'est la méthode Daniel Pinard!

Quand les blettes ont un peu refroidi et que la pâte étalée dans le moule est restée au moins 15 minutes au frigo, sortir la tarte, y répartir les blettes, verser l'appareil à quiche dessus et enfourner pour 45 minutes à 180°C ou 35 minutes à 210°C.

quiche_aux_blettes_05

Servir avec une petite salade bien relevée.

quiche_aux_blettes_08

Ces blettes sont divines... Adoucies par l'oignon et l'ail, leur goût est moins agressif... J'ai dû me battre avec fifille n°2 qui piquait une cuiller par ci, une cuiller par là... et me retenir moi aussi, car c'était vraiment un régal que ces blettes toutes simples.
Je m'étais donc promis d'en refaire, mais juste comme ça avec oignon et ail, sans rien de plus... Hélas quand je l'ai fait, une semaine plus tard, j'ai laissé brûler les oignons et l'ail, inutile de préciser que c'était nettement moins bon... Arf...

Mais revenons à cette quiche.

quiche_aux_blettes_07

Elle est bien entendu délicieuse, comment pourrait-elle ne pas l'être avec une préparation aussi excellente?
Avec la salade verte qui l'accompagnait, elle nous a fait un repas complet. il faut dire que nous ne nous sommes pas contentés d'une petite tranchette...

Version imprimable

Enfourné avec amour par lacath à 15:30 dans la catégorie entrées - Permalien [#]
Tags : ,